Théâtre de Mathieu

10 juillet 2007

La Compagnie Théâtre de Mathieu

 

 

 

PRESENTATION DE LA COMPAGNIE

Le Théâtre de Mathieu est une compagnie professionnelle installée à Montpellier. Depuis sa création par Florence THIEBAUT en 1980,  ses spectacles, pour enfants ou pour adultes, sont diffusés en tournée en France,  à l’étranger et dans de nombreux festivals.

S’appuyer sur un texte - Lorca, Shakespeare, Escudié, Mrozek,... - est une contrainte nécessaire pour s’obliger à une rigueur qui donne place ensuite à une grande souplesse et liberté.

Le dialogue auteur-marionnette-matière s’enrichit de la rencontre avec d’autres créateurs. Trouver le matériau juste et la technique appropriée est une préoccupation essentielle à chacune de nos créations .  S’associer à un musicien pour créer une musique originale est une de nos constantes.  Ainsi, chacun des éléments que nous utilisons : forme, matériau, voix, mouvement, musique, lumière prend sa force et son sens dans un dynamisme d’ensemble.

Cependant, cette construction ne peut prendre vie que grâce à la complicité du public : adulte, ou enfant. Ce que le marionnettiste montre, ce n’est pas lui-même, mais son rêve projeté sur un objet auquel il prête vie. Le regard du spectateur doit à son tour habiter cette forme, l’investir d’une part de lui-même riche de son expérience concrète.

La marionnette pourquoi ?

Le marionnettiste est démiurge. Il peut créer le monde de son rêve.  Par la marionnette, la métaphore devient réalité. Devenue complice de l’humain, la matière s’apprivoise, l’objet trouve un langage.

Depuis sa création en 1980, la Compagnie, tournée à la fois vers un public d’adultes et d’enfants, veut communiquer sa passion de la marionnette.

LE TEXTE

Pour nous, la création est le fruit d’une rencontre entre un texte et sa forme.
A travers  la stylisation de la forme, le choix des matériaux ou du type d’animation, nous recherchons une cohérence. Ce que le matériau, sa forme et son mouvement ne dit pas ou dit insuffisamment, la lumière le suggèrera, la musique l’évoquera.

LE POUVOIR DE SUGGESTION
Ce que le marionnettiste  montre, ce n’est pas lui-même, mais son rêve projeté sur un objet auquel il prête vie. A son tour le regard du spectateur , habite cette forme, l’investit d’une part  de lui-même riche de sa propre expérience.


LA RENCONTRE
Alors un dialogue s’établit entre celui qui montre et celui qui regarde, tous  deux s’accordent : l’objet, miroir de leurs regards, devient personnage.
L’émotion, le rire ou le rêve viennent à la rencontre du spectateur , qu’il soit un  adulte ou un enfant.

Florence THIEBAUT

 

LES CREATIONS DU THEATRE DE MATHIEU

1980 : “Le Maléfice de la phalène”, de Fédérico Garcia Lorca. Spectacle adultes.

1981 : “Le géant et les trois cheveux d’or”. D’après le conte des frères Grimm. Enfants.

1982 : “Je reste”. Création pour les touts petits, à partir de deux ans.

1983 : “La soudaine et imprévue révolte de Monsieur Emile, retraité”, de René Escudié. Adultes

1984 : “L’arbre Généreux”, d’après Shel Silverstein. Spectacle tout public. Guignol d’or, Lyon.

1985 : “Les aventures de Mrs Petticoat”. D’après Alf Proysen. Spectacle enfants.

1986 : Création en langue anglaise de l’Arbre Généreux et  de Mrs Petticoat.

1987 : “Histoire du Songe” ou “Comment naît un spectacle de marionnettes”.

1988 : “Le songe d’une nuit d’été”, de William Shakespeare. Pour adultes et adolescents.

1989 : “La soupe à grandir”.  Théâtre d’ombres pour enfants à partir de 4 ans.

1990 : “La saga de Moumine le Troll” d’après les contes de Tove Janson. Enfants.

Le Théâtre de Mathieu est organisateur du T.O.M. “Rencontres Internationales de Théâtres d’Ombre et de Marionnette”, à Montpellier.  (mars 1991 et novembre 1992)

1992 : “En pleine mer”, de Slawomir Mrozek. Adultes.

1993 : “L’âne volant”, de Max Rouquette. Spectacle tout public.

1994 : “La Montagne Noire” d’après Jean Boudou. Pour adolescents et adultes.

1995: Tchiudak, l’Illuminé, mise-en-scène de Vadim Issakov Spectacle franco-russe

1996 : De la Nuech al Jorn, de René Escudié .Traduction en  occitan  Roland PECOU

1997 : La Fille du Viaur, de Jean Boudou.  Tout public à partir de 7ans

1998 : Les Voleurs de Lumière, de René Escudié. Spectacle  pour enfants et tout public

1999 :  Silence, la violence, de Sylvie GIRARDET.   spectacle pour les tout petits

2000 :   Médée, de Max ROUQUETTE  Création. Adultes

2002 :   L’Incroyable Voyage de Jason et des Argonautes, de Max ROUQUETTE. Pour adolescents et adultes

2004 : Le Développement de l’Arbre et de l’Homme. Exposition guidée

2005 : Monsieur Emile et la traversée des mondes. Création. Esquisse théâtale

 Impromptus. Création in situ. Tout public.

2006 : Perséphone et les deux Mondes. Création avec Dragon Dance Teatre (Quèbec) Tout public

Perséphone en jardin. Création in situ. Tout Public.

2007 : Rivière d'histoires . Japon Papier.

Posté par Florence T à 19:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


L'Arbre Généreux

L'Arbre Généreux

d’après un texte de Shel Silverstein

Spectacle tout en papier, pour tout public de 4 à 104 ans

photo_mainphoto_arbre_n_b__1_Il était une fois un arbre

qui aimait un petit garçon.

Et le Garçon aimait l’arbre

énormément.

 

Mais le temps passa

et le Garçon grandit 

 

et l’Arbre resta souvent seul.

                                                                           Shel Silverstein

Le texte simple et chaleureux fait vivre à travers l’amitié d’un arbre et d’un enfant les rapports entre l’Homme et la Nature. L’homme, d’abord enfant, grandit puis vieillit et revient toujours vers l’arbre pour lui demander et lui demander encore. Même dépouillé de tout, de ses fruits, de ses branches, de son tronc, l’arbre donne, donne dans la joie.


photo_ado__puis_un_jour_photo_ado_arbre__F










Pour ce spectacle un des matériaux les plus simple est utilisé : le papier. Il fait naître des images délicates et fortes dans leur dépouillement. Grâce à la voix et aux mains de la marionnettiste, la feuille de papier devient personnage vivant, l’imaginaire devient réalité.

 

photovieux      

De l’apparition de la Vie à celle de l’Arbre, la musique originale, créée pour le spectacle par Bruno d’Auzon, donne au spectacle toute son ampleur. Elle accompagne avec force et délicatesse les différents moments de la rencontre entre le Garçon et l’Arbre.


Fable écologique ? Histoire d’une tendresse ? Rêve de papier ? Pour les petits ? Pour les grands ? Il en sera… comme il vous plaira.



 

Ce spectacle est au répertoire de la Compagnie et nous l’avons joué aussi bien pour des enfants que pour des jeunes ou des adultes. Le texte, comme celui du Petit Prince, peut être compris à plusieurs niveaux. La stylisation des personnages et l’ampleur donnée par la musique permet de s’adresser à tous les âges.

 

Réalisation et manipulation : Florence Thiébaut

Musique originale : Bruno d’Auzon

Création d’éclairage : Thierry Henner

Conseils techniques : Elizabeth Cabane, Mireille Antoine


 

Age des spectateurs : 4 à 104 ans

Nombre de spectateurs : de 100 à 150
(selon la configuration de la salle)

Durée du spectacle : 35 minutes

Salle : obscure
ou plein air abrité du vent

Dimensions scéniques : 6m X 4m

Régie son et lumière : autonome

 

Dossier de presse

L’Abre Généreux

 

« Le Guignol d’Or à une troupe de Montpellier
Au palmarès du 9e festival des marionnettes à Lyon, une troupe de Montpellier qui reçoit la palme d’or pour son spectacle où poésie rime avec papier dans l’Arbre Généreux. »        LE MONDE


« L’Arbre généreux, une si jolie fable
Des gestes précis, au rythme étudié, permettant aux petits de bien suivre le déroulement de cette histoire simple et jolie, de l’évolution des relations entre un arbre et un homme.
Peu de mots, une esthétique soignée, une manipulation délicate tout était rassemblé pour être à la portée de ce jeune public sans tomber dans le piège de la facilité. »                                                                              LYON MATIN

L’Arbre généreux
Florence Thiébaut du Théâtre de Mathieu réalise avec simplement quelques cubes de cartons, un arbre de papier et une marionnette de papier, un spectacle tout empreint de simplicité, de délicatesse et de générosité, à l’image de cet immuable compagnon de l’homme qu’est l’arbre. »         MIDI LIBRE

« Eco-poème en culottes courtes

 Un peu de papier de carton et beaucoup de poésie dans l’air du temps. »   TEMPS LIBRE

« Des marionnettes en papier

Le texte simple et chaleureux fait vivre, à travers un arbre et un enfant, les rapports de l’humanité avec la nature. »               TÉLÉ 7 JOURS

 

L’Arbre généreux, par le Théâtre de Mathieu

Spectacle de marionnettes, silhouettes découpées dans du papier, silhouette souple de l’enfant qui vole, silhouette pliée de l’homme adulte, silhouette froissée du vieillard. Ainsi le matériau, papier ou carton, raconte sous la main de la marionnettiste, l’évolution des relations entre un arbre et un petit garçon : images délicates d’une très belle manipulation. " ESPACE TONKIN (Villeurbanne)

« The tree of many gifts

An enchanting fable with paper puppets. »  TAMWORTH ART CENTER (Grande  Bretagne)


photo_balan_oire

 

 

 

Posté par Florence T à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2007

Rivière d'histoires . Papier Japon.

 

 

 

blog_couv_japon


Rivière d'histoires . Papier Japon

 


CREATION SEPTEMBRE 2007

 

Spectacle peinture, conte et marionnettes,

Deux versions : tout public dès 6 ans

ou tout-petits


blog2_artistes__et_du_papier


Ce spectacle s'inspire du sentiment de la nature dans la culture japonaise et de l'utilisation d'un matériau : le papier.

Il s'invente sur scène au fur et à mesure : source de surprise et d'émerveillement  pour celui qui regarde et  celui qui joue.

1 accueil et  3 contes traditionnels, joués de 3 façons différentes afin que le rapport au public évolue du début à la fin du spectacle


L'accueil

 

blog_arriv_ePour passer de l'univers du quotidien à celui du théâtre, comme pour aborder sur l'île du Japon, il faut une passerelle. Ainsi , selon les lieux, l'entrée du public est ritualisée par une sorte de petit parcours vers l'imaginaire : simple ligne tracée au sol, fil tendu entre réalité et imaginaire, chemin de sable étroit ou portique. Un parfum subtil accueille le spectateur dès son entrée, sollicitant l'attention de tous ses sens.

 

  

 


L'Arbre reconnaissant,

blog_kamishiba_jpg

raconte simplement : l'amitié d'une jeune fille et d'un arbre, le passage des saisons,  les actions généreuses, l'intervention de l'homme dans la nature.

 


 

Ce conte est joué dans un kamishibaï, petit théâtre pour montrer des images.




Momotaro, l'enfant des pêches,

blog_2_pers_rivi_re_histoire

minuscule, trouvé dans une pêche par un vieux couple sans enfant, aidé du chien, du faisan et du singe, il part vers l'Ile du Bizarre pour exterminer tous les diables : les petits rouges, les grands verts et leur chef, le diable noir,

 


Création en direct :  la plasticienne peint le cheminement du héros sur  un grand rouleau de papier et la marionnettiste façonne les personnages, les anime ou les transforme. Cela crée une grande complicité avec le public..

 

 


La Clochette argentée

blog_1_long

La légèreté de l'histoire de ce vieux moine retrouvant  les moments joyeux de sa vie grâce au son d'une clochette se balançant dans la brise  accompagne  en douceur le retour au monde du quotidien.

 

Elle est une invitation à prolonger ces instants fugitifs qui ensoleillent nos journées : chant du vent, murmure de l'eau, bref éclat  d'un sourire, papillon envolé ou fleur éphémère... Ils sont évoqués par des haïkus,  choisis dans la littérature japonnaise, ou écrits auparavant par les spectateurs eux-mêmes.

 

Pour raconter la légèreté du pinceau dessinant sur la feuille  ou le geste de la mainl qui donne son envol au papier .



blog_1_rouleau_rouge_plaquetteLes joueurs

. Le papier dans tous ses états.
. Sylvaine Jenny, plasticienne, réalise peintures, dessins ou écritures directement sur scène.
. Florence Thiébaut, marionnettiste et conteuse, complice des métamorphoses du papier,  guide les spectateurs à travers les aventures de ce voyage vers le Japon.


Spectacle version longue :

  tout public à partir de 6 ans 

. Accueil des spectateurs,
. Introduction en Kamishibaï : L'arbre reconnaissant,
. Histoire  peinte « in situ » : Momotaro, l'enfant des pêches,
. Instants légers de l'au-revoir  : La clochette argentée.


Durée : 1heure
Nombre de spectateurs : 100

Dimensions scéniques : 4m X 4m


blog_1_rouleau_rouge_plaquetteSpectacle version courte :

   pour les tout petitsblog_fin_couv_japon

Ce spectacle s'appuie sur l'expérience sensible, avec 2 histoires simples, il privilégie  le rapport direct avec le public. Sa durée est adaptée au temps d'attention des plus jeunes.

. Accueil des spectateurs,
. L'arbre reconnaissant,

. La clochette argentée.

Durée : 30 minutes
Nombre de spectateurs : 50
Dimensions : 3m X 3m

THEATRE DE MATHIEU
548, chemin des Combes  34 270 St Mathieu de Tréviers
04 67 55 23 56  theatredemathieu@wanadoo.fr


Posté par Florence T à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2007

la fille du viaur

 

La Fille du Viaur

d’après  Jean BOUDOU

un théâtre miniature pour  découvrir un grand écrivain

VIAUR_vieux_ptit

Tout public à partir de 8 ans

Un conte initiatique.  Parti au bal chercher une jeune fille, Andrieu ne rencontre que moqueries.  Attiré au fond du Gouffre par les Filles du Viaur, vêtues en anguille, il oublie jusqu’à son nom. Dans ce monde du dessous il vit l’amour parfait, hors du temps. Un jour, en mangeant une cerise, il renoue le fil de son passé. Retourné sur terre personne ne le reconnaît plus, mais il peut, enfin, parler, transmettre son histoire.

 

dessin_Viaur_

Dans un théâtre en miniature, avec ses rideaux, ses machineries et ses éclairages, de petits personnages vont vivre le quotidien et le fantastique qui se mêlent dans l’oeuvre de BOUDOU.

 

 

Le Théâtre vient  à la rencontre du spectateur. Les petites formes créent une connivence avec le spectateur qu’il soit adulte ou enfant. Toute proche, la comédienne - marionnettiste devient  montreur d’images, passeur de rêves.

 

 

Jouer, raconter, lire : un spectacle modulable selon le public son âge, ses envies. Autour de la représentation de “La Fille du Viaur”  peuvent venir s’articuler d’autres éléments de l’oeuvre de BOUDOU en résonnance avec ce texte :  contes ou  poèmes, fragments de romans, de lettres ou d’articles.

 

 

Pour mieux sentir la puissance poétique de la langue de Jean BOUDOU, une partie de la représentation se joue en occitan.

 

 

Une fenêtre ouverte sur l’univers de Jean BOUDOU

 

L’auteur, dans ses  contes comme dans ses romans, mêle “l’histoire et les mythes, le conte, la chronique et le fantastique”.  De ces matériaux se dégage une oeuvre forte et personnelle, d’une grande modernité.

 

Ce conte se trouve au carrefour de la thématique de Boudou :  l’exclusion et la solitude; les rites de passage et d’initiation et plus tard la  transmission de la mémoire retrouvée.

 

La Compagnie Théâtre de Mathieu, existe depuis le début des années 80 et crée des spectacles en théâtre d’ombre et de marionnette, aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

De l’auteur au spectateur nous cherchons à  être des passeurs de rêves. Du sens à la forme nous cherchons la résonnance qui, par la magie du théâtre d’animation, donne corps et vie à l’imaginaire du texte.

 

Depuis plusieurs années, enthousiasmés par l’écriture de Max ROUQUETTE, puis par l’oeuvre de Jean BOUDOU, nous poursuivons cette aventure à travers la langue occitane.

 

conception et réalisation :  Florence THIEBAUT et Daniel LANDREAU

graphisme : Sylvaine JENNY

musicien : Stéphane BODEZ

jeu : Florence  THIEBAUT

direction d’acteur : Claude MAURICE

costumes : Irène AYRIVIE

conseiller technique : Philippe RODRIGUEZ-JORDA

conseillère langue d’oc :  Isabelle FRANCOIS

 

 

Co-production : Editions du Rouergue

Compagnie subventionnée par : la Préfecture de la Région du Languedoc-Roussillon Direction Régionale des Affaires Culturelles,  le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, et le Conseil Général de l’Hérault

 

Posté par Florence T à 22:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]